Accueil Piscine Piscine : comment sécuriser le bassin ?

Piscine : comment sécuriser le bassin ?

Depuis le 1er janvier 2004, toutes les piscines privées à usage individuel ou collectif doivent obligatoirement être dotées d’un système de sécurité pour prévenir les risques de noyade. Cette règlementation concerne les basins partiellement ou totalement enterrés. Le non-respect de cette obligation légale vous expose à une amende de 45 000 €. Alors, comment sécuriser votre bassin ?

L’alarme de piscine

L’alarme de piscine, comme le mentionne PiscineShop, est le système de sécurité le plus facile à mettre en œuvre. En effet, en plus d’être peu coûteux, ce dispositif est très facile à installer. Mieux, son fonctionnement est tout aussi simple : dès qu’une personne, notamment un enfant, franchit le périmètre de sécurité ou tombe dans le bassin, l’alarme se déclenche automatiquement.

A lire aussi : Conseils pour l'entretien des piscines en début de saison

Cependant, il ne s’agit pas de choisir n’importe quelle alarme de piscine. Selon la règlementation, le dispositif doit impérativement être conforme à la norme NF P90-307. De plus, il faut savoir qu’il existe deux types d’alarmes de piscine :

  • l’alarme immergée qui est donc immergée dans l’eau et qui se déclenche dès qu’elle capte un mouvement inhabituel à la surface de l’eau,
  • l’alarme infrarouge qui est composée de deux ou quatre bornes qui s’installent de part et d’autre du bassin. Elle se déclenche dès que le périmètre de sécurité est franchi.

Si l’alarme de piscine est un système de sécurité assez efficace, il présente quelques limites. Il faut en effet que vous soyez présent pour pouvoir intervenir rapidement. C’est pourquoi il est recommandé de l’associer à un autre dispositif de sécurité.

A lire aussi : Comment puis-je me débarrasser des algues dans ma piscine ?

sécurisation piscine

La couverture de piscine

Efficace pour prévenir l’accès au bassin et pour le protéger de la pollution extérieure, la couverture de piscine se présente sous différents modèles.

Les panneaux flottants

Idéal pour éviter la chute d’un enfant et des animaux dans le bassin, les panneaux flottants permettent également de maintenir la température de l’eau surtout si vous optez pour un modèle solaire.

Les bâches de protection à filet ou souples

Peu onéreuses, les bâches de protection à filet ou souples permettent de prévenir les chutes dans le bassin. Toutefois, pour être considérée comme une couverture de sécurité, une bâche de sécurité doit être conforme à la norme NF P 90-308. Elle doit par exemple être en mesure de supporter le poids d’un adulte de 100 kg et disposer de moyens d’ouverture avec une sécurité enfant.

Le volet roulant

Encore appelé volet rideau de piscine, le volet roulant est un dispositif de sécurité qui peut être automatique ou manuel. Doté d’un coffre de rangement que l’on l’installe sur l’un des côtés du bassin, il permet de couvrir et de découvrir le bassin en toute simplicité.

La clôture de piscine

La clôture de piscine est une barrière de sécurité installée tout autour du bassin. Conformément à la norme NF P90-306, elle doit être installée à au moins 100 cm de la piscine, avoir une hauteur minimale de 110 cm et disposer d’un portillon équipé d’un système de verrouillage solide.

En fonction de votre budget, vous pouvez opter pour une barrière fixe, qui est généralement peu esthétique, ou pour une barrière amovible. Dans ce cas, les panneaux peuvent soit être démontés soit se rétracter en se couchant ou en rentrant dans le sol.

L’abri de piscine

L’abri de piscine est la solution ultime pour sécuriser votre bassin. D’une part, il permet d’éviter les chutes dans bassin et de protéger la piscine des intempéries. D’autre part, il permet également de conserver la température de l’eau et favorise les baignades plus longues.

L’abri de piscine peut être fixe ou amovible. Il peut donc être définitivement fixé au sol faisant ainsi office de véranda, ou s’ouvrir et se fermer à volonté. Par ailleurs, le système de fermeture d’un système amovible peut être manuel ou motorisé pour automatiser le verrouillage.

Un abri de piscine peut également être bas (moins de 180 cm de haut), mi-haut ou haut. Dans ce dernier cas, il s’agit le plus souvent d’une extension de la maison et une déclaration préalable de travaux est nécessaire.

ARTICLES LIÉS