Accueil Actu Immobilier : les prix de l’ancien bondissent de 7,1 % en 2021

Immobilier : les prix de l’ancien bondissent de 7,1 % en 2021

Tout au long de l’année 2021, les prix de l’immobilier dans l’ancien ont poursuivi leur augmentation. Selon les dernières données de l’indice Notaires-Insee, la hausse aurait été de 7,1 %, notamment en raison de l’engouement pour les maisons individuelles. On fait le point dans cet article sur les raisons d’investir dans l’ancien.

Une hausse conséquence de l’engouement pour les maisons

En 2021, le nombre de ventes a atteint des niveaux records. L’engouement pour les maisons individuelles aura donc eu un impact conséquent sur la hausse des prix de l’ancien. Une tendance qui confirme la volonté des Français de retrouver un peu de verdure et d’espace suite aux confinements de 2020. À noter aussi que le prix des maisons a connu une hausse de 9 % l’année dernière, contre seulement 4,6 % pour les appartements.

A voir aussi : Assurance habitation pas chère : comparer pour mieux trouver

Le seul endroit où les prix auront eu tendance à baisser est Paris, bien que le nombre de ventes continue à progresser. Et il y a deux explications à cela. La première concerne le retour de l’aide parentale, avec les familles qui ont réussi à épargner durant la crise sanitaire. Il faut aussi mettre en avant le processus de gentrification qui se poursuit autour de la capitale et a un impact sur la différence des coûts entre les arrondissements les plus accessibles et les autres. Mais alors, faut-il pour autant investir dans l’immobilier ancien ?

Pourquoi investir dans l’ancien ?

La plupart du temps, les logements anciens sont mieux situés que les logements neufs. Alors si vous cherchez à investir en centre-ville, il faudra probablement vous tourner vers ce type de logement. Par ailleurs, le cachet qui se dégage des habitations anciennes fait qu’il y aura toujours de la demande. Un bien immobilier de ce genre prendre de la valeur sur le moyen terme, notamment si vous décidez d’entreprendre des travaux de rénovation en améliorant, par exemple, le rendement énergétique.

A découvrir également : Assurance habitation en ligne : comment souscrire ?

Sachez aussi que des maisons ou appartements anciens ont un avantage principal, leur coût. En fonction des travaux de rénovation à réaliser, il est possible d’obtenir un prix intéressant. La décote appliquée sur le prix d’achat y est en grande partie pour quelque chose. Cependant, il ne faut pas non plus oublier que les travaux auront un coût et nécessiteront des dépenses supplémentaires.

QUELLES FORMES D’INVESTISSEMENT POUR DE L’ANCIEN ?

Investir dans de l’ancien peut avoir plusieurs finalités. L’objectif premier peut être d’en faire sa résidence principale. Il s’agit de l’investissement le plus courant, permettant par la même occasion de se constituer un capital. Qu’il s’agisse ou non d’un premier achat, le bien a pour vocation d’être habité par l’acquéreur, mais il sert aussi dans l’optique de réaliser une plus-value. De cette façon, un ménage pourra prétendre à un logement plus grand, à un budget qu’il n’avait pas lors de son premier achat.

Investir dans l’ancien peut se faire dans l’optique de rénover un bien pour le revendre ensuite à un prix plus élevé. Dans ce cas, les travaux devront être qualitatifs et concerner tout le bien immobilier, de façon à ce que les prochains investisseurs puissent y habiter tout de suite. Dernière option, la location. Les Français appréciant l’ancien, trouver un locataire ne devrait pas poser trop de problèmes. La preuve, il est possible de voir plus de 65 000 logements vacants à louer chez Rentola. Vous pourrez alors percevoir de nouveaux revenus et vous constituer un capital avec.

Les aides à l’investissement locatif dans l’ancien

Il existe des avantages fiscaux à investir dans l’ancien. La loi Pinel, par exemple. Si elle s’adresse principalement aux logements neufs, il est aussi possible d’y recourir pour l’ancien. Elle a pour but de défiscaliser une partie du montant de l’achat d’un bien immobilier. Autre option, la loi Malraux, qui défiscalise les travaux de restauration pour les immeubles classés. Enfin, le dispositif Denormandie. Entré en vigueur en 2019, il prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu. Il est valable dans le cas de l’achat d’un logement à rénover et situé dans un quartier jugé dégradé.

En conclusion

Bien que les prix de l’immobilier ancien aient augmenté en 2021, il reste tout de même intéressant d’investir. Mais attention si vous deviez mettre votre bien à la location, veillez à faire les travaux nécessaires pour qu’il ne soit pas considéré comme une passoire thermique. Car dès le 25 août, les loyers seront gelés pour les logements en Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) F ou G.

ARTICLES LIÉS