Accueil Maison Les différents systèmes de ventilation et leur fonctionnement

Les différents systèmes de ventilation et leur fonctionnement

Pour le bien-être des occupants, la qualité de l’air intérieur d’un bâtiment revêt une grande importance. Un air intérieur trop humide ou trop sec peut engendrer des problèmes respiratoires surtout chez les enfants et les personnes âgées. L’humidité peut aussi avoir des effets néfastes sur les murs, les plafonds et toute la structure du bâtiment, d’où l’importance de mettre en place un système de ventilation. Alors, quelles sont les options de ventilation disponibles ? C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Ventilation naturelle

En première option, nous avons donc la ventilation naturelle. Le fonctionnement de ce système de ventilation repose sur les forces naturelles. L’entrée et la sortie de l’air sont régulées grâce aux courants d’air et aux écarts de température.

A voir aussi : Comment optimiser un petit appartement (et gagner de l'espace)

La régulation de l’air dans un système de ventilation naturelle se fait à travers les ouvertures (portes et fenêtres), mais aussi à travers des prises d’air spécialement conçues à cet effet. Le renouvellement de l’air intérieur se fait ainsi de façon totalement naturelle.

Avantages :

Lire également : Comment réparer un interrupteur (aucun électricien n'est requis)

  • Économique : Ne nécessite pas de système mécanique, réduisant ainsi les coûts d’installation.
  • Écologique : Ne consomme aucune énergie, ce qui en fait une solution économique et écologique.
  • Adaptabilité : Applicable dans pratiquement tous les types de bâtiments.

Inconvénients :

  • Contrôle limité : L’efficacité de la ventilation dépend des conditions climatiques.
  • Efficacité variable : Peut être insuffisante dans certains contextes.

Ventilation mécanique contrôlée simple flux (VMC simple flux)

Nous avons ensuite la ventilation mécanique contrôlée simple flux ou VMC simple flux. La VMC simple flux aspire l’air vicié à l’intérieur du bâtiment, généralement depuis des pièces humides comme la cuisine et la salle de bains. Cet air est ensuite expulsé à l’extérieur. L’air frais entre en même temps par des entrées d’air situées dans les pièces sèches, favorisant ainsi un équilibre. Le système élimine ainsi l’humidité en s’assurant d’avoir toujours de l’air frais à l’intérieur.

Avantages :

  • Amélioration de l’air : Évacue l’humidité et toute la pollution intérieure.
  • Coûts abordables : Installation généralement moins onéreuse, comparée à son efficacité.

Inconvénients :

  • Pertes thermiques : L’air chaud est évacué à l’extérieur sans récupération de chaleur.
  • Pas de filtration : Aucun système de filtration de l’air entrant n’a été prévu.

Ventilation mécanique contrôlée double flux (VMC double flux)

L’évolution de la ventilation mécanique contrôlée simple flux est la ventilation mécanique contrôlée double flux. La ventilation double flux sur mon-conforthermicien.fr a un fonctionnement assez similaire au simple flux, à un détail près. Celle-ci récupère la chaleur de l’air intérieur avant de l’expulser à l’extérieur.

La VMC double flux combine l’aspiration de l’air vicié et l’insufflation d’air frais. Et en effet, un échangeur thermique est présent pour récupère la chaleur de l’air extrait avant qu’il ne soit évacué à l’extérieur. L’air neuf est ensuite préchauffé avant d’être distribué dans le bâtiment. Ce système dispose aussi d’un filtre pour éliminer les imputés de l’air aspiré.

Avantages :

  • Économies d’énergie : Récupération de chaleur, réduisant les coûts de chauffage.
  • Filtration de l’air : Permet d’éliminer les particules et allergènes.
  • Confort thermique constant : Maintient une température stable.

Inconvénients :

  • Coûts initiaux : Installation souvent plus coûteuse que la VMC simple flux.
  • Entretien nécessaire : Requiert un entretien régulier.

Ventilation mécanique contrôlée hygroréglable (VMC hygroréglable)

Toujours dans la catégorie des VMC, nous avons ensuite la ventilation mécanique contrôlée hygroréglable. La VMC hygroréglable a la capacité d’ajuster automatiquement le débit d’air en fonction du taux d’humidité détecté. Elle aspire davantage d’air lorsqu’une pièce est plus humide, après une douche par exemple, et réduit le débit lorsque l’humidité diminue.

Avantages :

  • Adaptabilité : Réagit aux besoins en fonction de l’humidité.
  • Économies d’énergie : Ajuste le débit selon les besoins réels.

Inconvénients :

  • Coûts initiaux : Installation légèrement plus coûteuse que la VMC simple flux.
  • Dépendance à l’humidité : Peut être moins efficace dans des environnements secs.

Ventilation mécanique contrôlée double flux avec récupération d’énergie

Nous allons donc terminer avec la ventilation mécanique contrôlée double flux avec récupération d’énergie. Quasiment similaire à la VMC double flux, celle-ci intègre juste un échangeur d’énergie plus avancé. En plus de récupérer la chaleur, il transfère également l’humidité, contribuant à maintenir un taux d’humidité optimal.

Avantages :

  • Récupération complète : Transfert de chaleur et d’humidité.
  • Confort thermique et hygrométrique : Maintient une humidité confortable.

Inconvénients :

  • Coûts initiaux élevés : Installation plus coûteuse.
  • Complexité technique : Nécessite une expertise pour l’installation et l’entretien.

ARTICLES LIÉS