Accueil Maison Qu’est-ce que le substrat d’une plante ?

Qu’est-ce que le substrat d’une plante ?

Vous vous demandez peut-être ce qu’est exactement un substrat ? Pour faire simple, ce terme technique désigne l’élément dans lequel les végétaux puisent leur nutriment. Dans la nature, les plantes poussent dans le sol, où elles peuvent trouver les ressources nécessaires à leur croissance. Par contre, lorsque la culture ne se fait pas dans une ferme et que les meilleures conditions ne peuvent être reproduites, vous pouvez utiliser un substrat.

Substrat : de quoi s’agit-il ?

En termes simples, que ce soit en jardinage ou en botanique, le substrat d’une plante désigne son sol. Il peut s’agir : de terreau, de sable, de terre, de roche, d’humus, de cailloux, de tourbe, de bois ou d’un mélange de divers matériaux.

A lire également : Joint acrylique : comment l'appliquer ?

Le substrat d’une plante doit être constitué en fonction de ses préférences culturelles. Il doit être choisi en fonction des besoins spécifiques de la plante qui varient selon le genre et l’espèce.

Pour être efficace, un substrat doit également contenir tous les éléments nutritifs nécessaires au bon développement et à la fixation des racines. C’est pourquoi il doit être choisi avec soin lors du semis ou du rempotage.

Lire également : Comment réussir l’achat de vos chaises de cuisine ?

Enfin, sachez que le substrat peut aussi faire partie d’un être vivant comme la branche d’un arbre. C’est souvent le cas des parasites ou des champignons qui se développent sur d’autres plantes.

Quels sont les différents types de substrat ?

Maintenant que vous savez ce qu’est un substrat, il convient de distinguer les principales catégories qui existent. Il existe deux grandes catégories : les substrats inorganiques et les substrats organiques.

Parmi les substrats inorganiques, vous avez : vermiculite, ponce, perlite, hydrogel et sable. Quant aux substrats organiques, il y a : le terreau, les billes d’argile, l’écorce, la tourbe, les enveloppes de grains de riz, mais aussi les fibres de coco.

Différents types de substrats selon la nature de la plante

Vous avez aussi la possibilité de choisir vos substrats en fonction de la nature de vos plantes.

Pour les plantes vertes

La plupart des plantes vertes (plantes à grandes feuilles ou plantes tropicales) ont généralement besoin de se développer dans un environnement équilibré en phosphore, potassium et azote. Ainsi, à titre d’exemple de substrat qui pourrait leur convenir, il y a : le mélange de 10 % de perlite, 30 % de vermiculite et 60 % de tourbe.  

Pour les plantes acides

Ces plantes acides qui sont principalement originaires d’Asie ont besoin d’un pH compris entre 4 et 6. Si le substrat choisi est déficient en acidité, vos plantes acides développeront une chlorose ferrique, ce qui provoquera une décoloration (jaunissement) de leur feuillage. Pour contrer cet effet, voici un exemple de mélange d’éléments qui leur conviendra parfaitement : 20 % de paillis, 30 % de perlite et 50 % de tourbe blonde.

Cas des bonsaïs

Pour ceux qui ne le savent pas, les bonsaïs sont des arbres miniatures que vous pouvez faire pousser dans des pots. Leur culture demande une attention toute particulière et leur substrat doit avoir une constitution très stricte. Leur substrat doit être :

  • capable de retenir l’eau tout en assurant une aération optimale,
  • riche en éléments nutritifs,
  • riche en phosphore et en potassium,
  • et être pauvre en azote.

L’akadama, la roche volcanique, la pierre ponce, le gravier fin et la terre organique sont autant de composants essentiels qui vous permettront de créer un tel mélange. Ensuite, la proportion de chaque élément dépendra de la variété de bonsaïs que vous possédez.

ARTICLES LIÉS