Accueil Jardin Comment installer une clôture de jardin

Comment installer une clôture de jardin

Les limites d’une maison doivent être définies pour créer de l’intimité, renforcer la sécurité et fournir un abri à votre jardin. Alors qu’une haie peut prendre jusqu’à cinq ans pour s’établir et qu’un mur de pierre est coûteux et long à installer, une clôture en bois peut être érigée de manière autonome en l’espace d’un seul week-end. Et, avec des prix commençant à partir de seulement 13 £ par panneau prêt à l’emploi provenant des grandes remises de bricolage comme B&Q, Wickes et Homebase, une clôture est également l’un des moyens les plus abordables de créer une limite à votre maison.

Les panneaux de clôture préfabriqués semblent, à première vue, être le paradis des bricoleurs. Collez quelques poteaux, vissez les panneaux dessus et c’est terminé. C’est vrai en théorie – mais si vous voulez que votre nouvelle clôture soit non seulement belle, mais qu’elle reste en place, il y a un peu plus que cela.

A voir aussi : Comment réduire le coût de votre projet de jardin

Pour une clôture durable, la solution consiste à bétonner les poteaux. Les monteurs de clôture professionnels mesureront soigneusement tous les poteaux et les bétonneront en position avant de fixer les panneaux de clôture. Cela exige une précision minutieuse et peut causer de véritables maux de tête aux bricoleurs qui viennent poser les panneaux et découvrent que leurs mesures n’étaient pas correctes. Les panneaux de clôture ne peuvent pas être étirés pour combler les vides qui en résultent, et il n’y a pas de moyen facile de déplacer un poteau bétonné.

La solution est d’une simplicité rafraîchissante et fait de l’installation de toutes les clôtures, sauf les plus longues, un travail de week-end pour quiconque possède un soupçon de talent pratique. Suivez notre guide étape par étape pour savoir comment faire.

A découvrir également : Taille des haies et pourquoi il faut le faire

Outils et matériels nécessaires

  • Piquets en bois
  • Chaîne de caractères
  • Ruban à mesurer
  • Spade
  • Poteaux de clôture
  • Gravier
  • La douleur à base de bitume
  • Pinceau
  • Exercice
  • Vis
  • Crayon
  • Panneaux de clôture
  • Batten
  • Niveau à bulle
  • Post mélange de béton à prise rapide
  • Eau

Bricolage d’une clôture : Un guide étape par étape

1. Pour obtenir une clôture droite, il faut commencer par une ligne droite. Marteler un pieu en bois dans le sol au point de départ de la clôture. Attachez une ficelle à ce pieu, tirez bien sur la ficelle et enroulez la autour d’un autre pieu à l’extrémité de la zone à clôturer.

2. Creusez un trou de 600 mm de profondeur avec des côtés de la même largeur qu’une bêche de jardin de taille normale au point de départ de votre ligne de clôture. Cette taille de trou offre suffisamment d’espace pour le poteau et le béton nécessaire pour le fixer.

3. Marquez la position des trous de poteaux restants. Vous pouvez le faire avec un mètre à ruban ou une planche de gravier – elle a la même largeur que le panneau de la clôture et permet une mesure rapide.

4. Creusez les trous de poteaux restants en utilisant la même méthode que celle décrite à l’étape 2.

5. Même si un piquet de clôture a été traité sous pression – où des conservateurs chimiques sont introduits de force dans le bois – il est logique d’ajouter une protection supplémentaire pour la partie du piquet qui va reposer dans le sol. Appliquez au pinceau quelques couches de peinture à base de bitume sur tous les côtés et à la base du poteau.

6. Pendant que la peinture sèche, percez quatre trous pilotes régulièrement espacés dans les barreaux latéraux de chaque côté de chaque panneau de clôture.

7. C’est une bonne idée d’utiliser une planche de gravier au pied du panneau pour empêcher le grain final de toucher le sol et d’absorber l’humidité. Placez le panneau de gravier juste au-dessus de la partie du poteau peinte au bitume. Percez un trou pilote en diagonale à travers le bord de la planche de gravier et dans le poteau des deux côtés – utilisez deux vis pour fixer la planche. Même si vous n’utilisez pas un panneau dont le grain final est vulnérable, un panneau de gravier prolongera la durée de vie de la clôture – en particulier pour ceux qui débordent de l’herbe ou du sol, qui, étant donné notre climat britannique, seront invariablement gorgés d’eau.

Laissez un espace de 5 mm entre la base du panneau de clôture ou du panneau de gravier et le sol sur les surfaces dures comme le béton. Cela permet à l’eau de passer en dessous, plutôt que de s’infiltrer dans le bois.

8. Fixez le panneau à un poteau des deux côtés, en le vissant à travers les trous pilotes réalisés à l’étape 6.

9. Soulevez le panneau de la clôture et abaissez les poteaux dans les trous. Placez le panneau en position avec une longueur de latte en diagonale du sol au sommet du panneau.

10. Une vis traversant le haut de la latte forme un crochet net qui empêche le panneau de se déplacer vers l’avant ou vers l’arrière.

11. Utilisez un niveau à bulle pour vérifier que le panneau de la clôture est de niveau en haut, puis vérifiez que les poteaux sont verticaux. Ajustez si nécessaire. Ajoutez des gravats dans chaque trou pour aider à maintenir les poteaux à la verticale.

12. Une fois le premier panneau fixé, fixez un poteau sur un bord du panneau de clôture suivant et abaissez le panneau et le poteau en position. Utilisez une latte pour fixer le panneau (voir les étapes 9 et 10), puis vérifiez le niveau avant de visser le nouveau panneau au poteau existant. Ajoutez des gravats dans le trou, puis répétez toute cette étape jusqu’à ce que tous les panneaux de la clôture soient en place.

13. Une fois que tous les panneaux sont en place, vérifiez à nouveau le niveau et, avec tous les poteaux verticaux, les piquets de clôture peuvent être bétonnés. Vous pouvez mélanger votre propre ciment et ballast pour faire du béton, mais il est beaucoup plus facile d’acheter des sacs de « post-mélange » prêts à l’emploi et à prise rapide. La marque utilisée ici permettait de verser le mélange à sec et de le tasser avec un morceau de bois.

14. Versez de l’eau dans le trou et tassez pour obtenir un mélange ferme. Maintenez le mélange juste en dessous du niveau naturel du sol afin que le béton durci puisse être recouvert de terre ou de gazon plus tard.

Choix du type de clôture : Les différents matériaux disponibles

Le choix du type de clôture est capital car cela détermine non seulement l’apparence de votre jardin, mais aussi son niveau de sécurité et d’intimité. Il existe différents matériaux parmi lesquels vous pouvez choisir pour construire une clôture. Voici quelques-uns des matériaux les plus courants avec leurs avantages et leurs inconvénients :

Bois : Le bois est un matériau populaire pour la construction de clôtures en raison de sa grande variété d’options, de ses caractéristiques naturelles chaleureuses et accueillantes et du large éventail de styles disponibles. Les avantages comprennent aussi la facilité d’installation, le coût relativement faible des matériaux et le fait que le bois peut être facilement peint ou teint dans n’importe quelle couleur que vous choisissez. Le bois nécessite beaucoup d’entretien, notamment un traitement régulier avec des produits chimiques pour prévenir la moisissure ou la détérioration.

Métal : Les clôtures métalliques sont souvent utilisées dans les environnements urbains où l’esthétique minimaliste s’accorde bien avec l’environnement bâti moderne qu’on y retrouve habituellement. L’aluminium est particulièrement populaire car il ne rouille pas facilement contrairement à certains types de métaux comme le fer forgé; il offre aussi une stabilité structurelle nécessaire grâce à sa rigidité inhérente qui permettra aux poteaux supports d’être installés plus loin entre eux.

PVC : Les panneaux en vinyle (PVC) sont très durables et résistent aux intempéries ainsi qu’à l’érosion causée par l’exposition au soleil ou à la pluie. Les clôtures en PVC sont aussi très faciles à installer, nécessitant peu d’entretien et résistantes aux taches. Les clôtures en PVC sont plus coûteuses que certains autres matériaux de construction.

Béton : Le béton est un matériau populaire pour les murs de soutènement, mais il peut aussi être utilisé pour construire des clôtures solides et durables qui requièrent très peu d’entretien. Les avantages du béton incluent sa résistance structurelle, son aspect robuste ainsi que sa capacité à être teint dans différentes couleurs ou même peint pour s’intégrer harmonieusement avec le jardinage environnant.

Verre : Bien qu’il ne soit pas vraiment couramment utilisé comme matériau principal de clôture, le verre est une option intéressante si vous recherchez quelque chose qui offre non seulement une intimité maximale mais aussi une vue dégagée sur ce qui se trouve derrière la barrière (piscine). Cette solution convient particulièrement bien lorsque vous avez besoin d’une forte protection contre l’accès des enfants ou animaux domestiques tout en évitant complètement la sensation d’être “enfermé”.

Le choix du type de clôture dépendra principalement du style souhaité ainsi que des besoins spécifiques liés à votre propriété et son environnement immédiat. En prenant ces facteurs en considération lorsqu’on fait ses achats, on garantira la meilleure expérience possible lorsqu’il faudra mettre en place cette nouvelle installation essentielle tant attendue dans votre espace extérieur.

Entretien et réparation de la clôture : Conseils pratiques pour une longue durée de vie

Après avoir installé votre clôture, vous devez maintenir son bon fonctionnement avec un entretien régulier. Cela peut aider à prolonger la durée de vie de la clôture et à prévenir les dommages qui peuvent entraîner des réparations coûteuses.

L’entretien d’une clôture en bois commence par l’application d’un produit protecteur contre les intempéries pour empêcher l’eau et l’humidité de pénétrer dans le bois et causer des dommages. Les taches doivent être nettoyées dès leur apparition afin qu’elles ne soient pas absorbées par le bois. Vous devez retirer toutes les plantations ou herbes qui poussent près du mur puisqu’elles risquent d’être porteuses d’insectes ou de champignons néfastes pour votre installation.

Pour une clôture métallique, vous devez vérifier régulièrement si des parties sont corrodées afin qu’elles puissent être remplacées avant que cela n’affecte toute la structure. Si vous remarquez des endroits où le métal a été endommagé, appliquez immédiatement un apprêt antirouille.

Une clôture en PVC nécessite peu d’entretien mais doit toutefois être nettoyée occasionnellement avec un détergent doux pour éliminer la saleté accumulée au fil du temps. Évitez tout contact direct avec le soleil pendant une longue période car cela pourrait altérer sa couleur originelle si elle reste exposée trop longtemps aux rayonnements UV.

Les clôtures en béton ont tendance à se fissurer après quelques années en raison de l’expansion et de la contraction causées par les changements climatiques. Vous devez assurer une étanchéité optimale afin d’éviter que l’eau ne pénètre dans les fissures, ce qui peut entraîner leur expansion.

Si vous remarquez des dommages sur votre clôture, vous devez agir rapidement pour éviter toute aggravation du problème. Pour le bois, réparez avec un mastic à bois ou remplacez les parties endommagées si nécessaire. Les clôtures métalliques peuvent être soudées ou remplacées si elles sont gravement endommagées.

Garder sa clôture en bon état nécessite un entretien régulier et des réparations rapides lorsque cela est nécessaire. Avec ces conseils pratiques, vous pouvez être sûr que votre clôture sera en mesure de tenir pendant des années à venir tout en offrant sécurité et intimité à votre propriété.

ARTICLES LIÉS