Accueil Immobilier Les erreurs à ne pas faire pour vendre sa maison

Les erreurs à ne pas faire pour vendre sa maison

achat en viager

Contrairement à ce qu’on pense, vendre sa maison relève d’un exploit. En effet, quand on vend son bien, on veut le vendre au meilleur prix et rapidement. Pour y arriver, vous n’êtes pas obligé de passer par une agence. Si vous comptez mettre en vente votre appartement ou votre maison sans agent immobilier, voici les erreurs à éviter.

Mettre un prix trop bas ou trop élevé

Quand on parle de vente, on évoquera à coup sûr le prix. Si certains biens mettent du temps à se vendre, c’est qu’ils affichent un prix trop élevé. Ce prix que vous demandez pour votre appartement ou pour votre maison peut faire fuir les acheteurs. Si le prix est trop bas, les acheteurs pourront également se méfier, car ils se disent que ce prix pourrait cacher de mauvaises surprises.

Lire également : Pourquoi recourir au home staging ?

Pour la réussite de la transaction, pensez à faire une estimation correcte du bien. Pour ce faire, vous pouvez même faire appel à un professionnel. À partir du prix qu’il donne, vous pouvez légèrement augmenter le prix de vente, car l’acheteur négocie toujours.

Zapper les cases « travaux » et « home staging »

Même si vous avez mis un prix assez raisonnable, les potentiels acheteurs pourront ne pas donner suite à la visite. Ceci peut s’expliquer par la mauvaise apparence du bien. Certains vendeurs zappent la case « travaux » avant la mise en vente et c’est une grande erreur.

A lire également : 8 erreurs coûteuses que les nouveaux propriétaires font au cours de leur première année

Si la vente d’un bien n’aboutit pas non plus, c’est aussi parce qu’il n’est pas présenté sous son meilleur jour. C’est là l’intérêt du home staging. Avant l’envoi des annonces, il est conseillé de faire les travaux nécessaires et un peu de « home staging ».

Ne pas être transparent avec l’acheteur

À ce stade, vous avez déjà un acheteur. Ne pas être transparent serait une grande erreur et ceci risque même de vous attirer des problèmes avec la justice, et ce, même après avoir conclu la transaction. En découvrant un vice que vous avez caché, le nouveau propriétaire peut très bien vous réclamer les charges relatives aux réparations qu’il a réalisées.

Au pire des cas, il peut demander l’annulation de la transaction. Lors des négociations, soyez le plus transparent possible et ne soyez pas si réticent par rapport à une petite baisse du prix d’achat.

Vendre au mauvais moment

Le saviez-vous ? Le marché de l’immobilier est aussi saisonnier. Ceci dit, il y a de mauvaises périodes et de bonnes périodes pour vendre un bien. Pour réussir à vendre votre appartement ou votre maison rapidement, pliez-vous à ces quelques exigences en timing. L’idéal est de mettre en vente son bien au printemps et en été.

Du côté des acheteurs, c’est la bonne période pour trouver un appartement ou une maison pour s’y installer en été. Même si vous êtes pressé de vous séparer de votre bien, il n’est pas recommandé de vendre en hiver. Si vous vous entêtez dans cette idée, vous risquez de vendre votre bien au-dessous de sa vraie valeur.

Rédiger son annonce à la « va-vite »

Quand on lit les annonces sur Internet, on se dit que la rédaction d’une annonce pour la mise en vente de son appartement ou de sa maison n’est pas si complexe. Ce n’est pas vraiment le cas et vous devez même doubler d’efforts pour l’élaboration de cette annonce. N’oubliez pas que c’est celle-ci qui fera venir les acheteurs à vous. De ce fait, cette annonce doit être claire et précise : l’acheteur devra y retrouver toutes les informations importantes relatives au bien. Cette annonce doit aussi comprendre des photos et vous devez sélectionner les meilleures photos de votre bien. Celles-ci doivent également être variées.

Une fois l’annonce prête, vous devez aussi penser à sa diffusion. Vous pouvez très bien la diffuser dans le journal local, mais la vente risque de prendre un bon bout de temps. Pensez à mettre votre annonce en ligne sur les sites spécialisés.

Oublier d’installer la pancarte de mise en vente

On ne va pas nier qu’Internet est à l’origine d’un grand nombre de transactions immobilières. Cependant, ne vous focalisez pas uniquement sur la toile. Une personne de votre quartier peut très bien être un potentiel acheteur. Ainsi, ne faites pas de la mise en place de cette pancarte « à vendre » un détail, c’est important. Certains acheteurs, avant de rechercher un bien, font une visite du quartier et si pendant cette visite, un acheteur tombe sur votre pancarte, ce serait une aubaine.

Ne pas bien faire visiter sa maison ou son appartement

Toujours dans l’optique de vendre rapidement son bien, vous devez vous transformer en un bon agent immobilier lors des visites. Déjà, quand un potentiel acheteur vous appelle pour une visite, calez-la en milieu de la journée, à des horaires où la maison reçoit le maximum de luminosité. Lors de la visite, vous devez avoir un beau discours en citant les atouts de la maison.

Il ne faut pas oublier les défauts, mais il faut tout simplement trouver les bons mots pour les présenter. Pendant cette visite, vous devez inviter le potentiel acheteur à se projeter dans la maison ou l’appartement. Quand vous entrez dans une pièce par exemple, vous pouvez leur dire l’usage possible de celle-ci. Vous devez également bien vous préparer à répondre aux questions après la visite.

Ne pas faire attention à la solvabilité de l’acheteur

La réception d’une proposition d’achat doit vous faire sauter de joie. La prochaine étape est la signature du compromis de vente, mais c’est là que vous devez être vigilant. Pour cette signature, vous devez vous rencontrer et là, vous avez le droit de poser certaines questions.

Vous pouvez par exemple demander les activités professionnelles de ce couple qui désire acheter votre maison. Si Monsieur ne travaille pas et si Madame est en CDD, cette signature du compromis de vente va tout simplement immobiliser votre bien pour plusieurs mois et la transaction peut ne pas se réaliser.

 

ARTICLES LIÉS